7484 km

Quelle bonne idée de vouloir marcher 10 000 kilomètres en un an, sans avoir trekké plus d’un jour dans sa vie, avec Hervé le corps en vrac, et Elliot fraîchement opéré d’un genou.

 

Animés par l’appel des montagnes, des sentiers trouvés grâce à notre GPS, par la détermination de notre binôme et le soutien local, nous parcourrons 5 itinéraires aux difficultés variées, de -30°C à +40°C au travers de jungles, déserts, cordillères, glaciers.

C’est là qu’Ánimo est née, entre exaltation, claques physiques et mentales, et enfin le triste constat de la dégradation de notre environnement entre autres lourd de conséquences pour les communautés indigènes de nombreux pays.

 

COMING SOON

TRAILER

FILM

Images de Animo 

Produit, animé et distribué par Newwoc

Avec les dessins de Lisa Keiffer

4ème de couverture du livre

Comment survivre en buvant son pipi, en tuant un croco ou en échappant aux narcotrafiquants ? Elliot et Hervé se posent encore la question après 7 484 km de marche au travers de l'Amérique Latine. 

Non, leurs péripéties ne sont pas une succession de mélodrames épiques (quoique…) mais une histoire remplie d’amitiés, d'ironie débordante et d'apprentissages concrets :

 

Comment attendrir les grand-mères des villages indigènes grâce à la "Technique Tienda", comment se diriger dans les cordillères vierges grâce à la "Technique GPS", et surtout quel est le kit de survie ultime ?

Grâce à une sensibilité retrouvée au contact de ce qui est appelé la"Nature", Hervé et Elliot se sont rendus à l'évidence que l'homme est un animal social contradictoire. Depuis leur retour, ils se questionnent alors sur la place vertueuse que l’homme pourrait occuper au sein du vivant.

36000 D+

Deux ans et demi après avoir atterri en France puis s’être engagés dans des entreprises de l’économie circulaire, il était temps de se shooter d’une nouvelle dose d’instinct : enchaîner le plus d’ascensions possibles en autonomie, de sommets culminant entre 5500 et 6500 mètres d’altitude.

La Bolivie est notre terrain de jeu pour 20 jours, après avoir acquis les bases de l’alpinisme à Chamonix, cette discipline étant apparue comme une réelle attraction depuis le premier voyage.

C’est le basculement vers la dépendance à l’instinct, nous devenons des addicts.